© Gilles Dehaudt 2008
Atelier d'iconographie
 

Renseignements à la permanence d'accueil le jeudi de 13h30 à 16h30 à l'Espace Mère Teresa de Cysoing ou au 09.79.35.33.74
 

"Qu'est-ce qu'une icône ?"

Voici la réponse proposée par les iconographes de l'atelier Saint André (Lausanne) restés fidèles à l'enseignement du Père jésuite Egon Sendler de l'atelier St Georges de Meudon (Centre d'Etudes Russes de Paris).

"L'art sacré oriental ne s'est jamais coupé de ses racines mystiques et liturgiques. L'icône - d'un mot grec signifiant image - n'est pas un simple tableau religieux ; on ne peut la recevoir en-dehors de l'Église, de sa vie et de sa foi. Si aujourd'hui on rencontre un peu partout des reproductions d'icônes, il ne faut jamais oublier qu'elles sont des images saintes, offrant à la vénération des fidèles orthodoxes le message évangélique. Parfois appelées " théologie en image ", elles disent le contenu de la foi qui se résume dans l'adage lapidaire des Pères de l'Église : "Dieu s'est fait homme pour que l'homme devienne Dieu ".

L'écriture de l'icône est un acte spirituel auquel l'iconographe se prépare dans la prière et normalement le jeûne; une série de lois en garantit l'authenticité théologique, sans pour autant faire disparaître le génie propre de chaque artiste.

Objet liturgique, l'icône est vénérée parce qu'au travers du support matériel, le croyant contemple le mystère représenté."

Plus dans l'encyclopédie Wikipédia