© Gilles Dehaudt 2008




Extrait de la plaquette sur Wannehain - collection Architecture et Tradition - éditée par la Communauté de Communes du Pays de Pévèle
ÉGLISE Sainte Cécile de Wannehain
Cette église, sous l’Ancien-Régime, appartenait au seigneur du lieu qui nommait le curé avec l’accord de l’évêque de Tournai. L’abbaye de Cysoing y prélevait la dîme. C’est une situation très rare.
Le patronage de sainte Cécile est également une curiosité, unique dans l’ancien diocèse de Tournai.
L'église a été considérablement modifiée en 1854. Auparavant elle était des XIIe et XIIIe siècles, avec une nef unique flanquée d’une chapelle latérale au nord. Un très grand choeur a été ajouté à cet édifice au XVIe siècle. Au milieu du XIXe siècle, elle a été jugée à la fois trop petite et irrégulière dans son plan et ses volumes. L’architecte Louis Colbrant tentera, selon les désirs du curé Averland, de faire ici un édifice conforme aux principes de l’architecture religieuse du temps, c’est à dire en néo-gothique. Le résultat n’est guère à la hauteur des ambitions du curé mais des éléments antérieurs ont été conservés et permettent une approche de l’édifice ancien.
(Extrait de la plaquette sur Wannehain)

Le clocher en briques reprend dans son allure générale ce qui se faisait dans la région à l’époque classique (XVIIe et XVIIIe siècle, LOUVIL par exemple). Mais les percements, portes et baies, sont en arc brisé, se voulant gothiques. Une flèche de charpente surmonte la maçonnerie assez austère. Deux ailes en appentis flanquent l’entrée en avant du grand pignon des nefs qui englobe une partie romane devenue invisible.
Il n’est plus possible de se rendre compte de ce qu’était l’intérieur avant sa transformation. Le volume de la nef a été totalement modifié, ayant jadis un plafond en bois avec poutres, peut être du XIIIe siècle. Une arcade séparait cette nef du choeur, alors voûté en bois avec des poutres et des poinçons soutenant le berceau brisé.
Désormais totalement enduite et peinte, l’église donne du style gothique une assez pâle représentation. Le retable du choeur (XVIII° siècle ?) a été conservé mais combien sont plus précieux les panneaux des accoudoirs des stalles qui sont sculptés avec naïveté et saveur de plantes, dont du raisin, avec l’écusson de la famille de Landas. (XVIe siècle).
(Extrait de la plaquette sur Wannehain)
Des bénévoles y travaillent ...

Regardez ...

   
Espace où sera placé le baptistère venant de ND du Bon Conseil (Wattrelos)















Un grand merci à eux !...


En 2011 ...
la commune avait assuré la protection du bâtiment en changeant les gouttières et la communauté du Très Saint Sauveur de La Madeleine nous avait proposé une très belle croix (réalisée par les Ateliers du Louvre) ...

Regardez ...






Un grand merci à monsieur Tonnel et à tous ceux qui l'ont aidé !...
Et la nouvelle chaudière est arrivée mais elle est très bruyante ...


En 2016-2017 ...

la commune et la paroisse s'associent pour programmer :

           - la mise aux normes du chauffage (circuit d'air chaud isolé et gestion du bruit) (travail terminé en 2016)
           - la réfection de la toiture de la sacristie tout en dégageant davantage les vitraux du chœur (travail terminé en 2016)
           - pose d'un tabernacle dans le chœur (janvier 2017)
           - amélioration de l'éclairage du chœur (avril 2017)
           - et enfin réfection des peintures intérieures (mai 2017) ...
























La console a été construite à partir de la base de la chaire qui était antérieurement dans cette église ; la porte du tabernacle vient de l'évêché ...
Merci à l'ébéniste bénévole qui a passé beaucoup de temps et qui nous offre un très beau travail !...
Merci à tous ceux qui sont venus donner un "coup de main" !...
Un grand merci à la municipalité pour son engagement !...